Histoire

 Le blason

Violam SequimurParti de pourpre et d'argent au chevron de l'un à l'autre accompagné en pointe d'une cloche d'or, au chef du même chargé de trois roses de pourpre
Parti de pourpre et d'argent au chevron de l'un à l'autre accompagné en pointe d'une cloche d'or, au chef du même chargé de trois roses de pourpre Violam Sequimur (« Nous suivons la violette ou le violet »(petit sentier)

« Les armoiries de Violay évoquent le pourpre, couleur parlante qui symbolise la tempérance et de l'apaisement. Le chevron représente l'autorité, la valeur morale, la puissance ; mi-argent mi-pourpre il est l'image de la cohésion de la communauté. La cloche d'or rappelle la légende selon laquelle des pièces d'or ont été fondues dans le métal, pour donner plus de finesse au son. Elle est le symbole du rassemblement, traditionnellement réservée à l'église et aux titulaires des charges municipales pour éloigner le mauvais esprit et prévenir la cité d'un danger imminent. Les roses évoquent les familles seigneuriales de Noailly et de Villette qui les portaient dans leurs armoiries. Les métaux reprennent l'argent, symbole de sagesse et de prospérité, tandis que l'or est le symbole de la justice, de la richesse et de la grandeur d'âme. »

*****
Les fouilles archéologiques sur le territoire de la commune ont démontré que Violay est un site peuplé de façonViolay_hlico_3 sédentaire au moins depuis l'Antiquité.
Après l'invasion des Celtes, Violay est sous le contrôle des Ségusiaves, peuple de Gaule celtique.

Au Moyen Âge, vers 1250 c'est la lignée des Talaru, originaire de Saint-Forgeux, qui laisse sa marque à Violay avec la construction de deux maisons fortes : Noailly et Villette.

À l'époque médiévale la principale sphère d'influence émane de la très puissante abbaye de Savigny autour de laquelle gravitent les familles seigneuriales et qui est à l'origine de plusieurs bâtiments dans le village et les alentours.

Violay_hlico_1En 1789, le Forez, le Beaujolais et le Lyonnais forment un seul et unique département : Rhône-Loire. Mais le 19 novembre 1793, les lyonnais prennent parti pour les Girondins contre la Convention Nationale alors majoritairement représentée par les Montagnards. En représailles, on divise le département pour ne laisser qu'un petit territoire aux lyonnais, donnant ainsi naissance aux deux départements actuels : Loire et Rhône. Depuis 1793, Violay appartient au département de la Loire, à l'arrondissement de Roanne et au canton de Néronde.

Retrouvez d'autres informations concernant l'histoire de violay sur : http://fr.wikipedia.org/wiki/Violay

 

 

Photos anciennes

ImprimerE-mail